Symbiose

Adhésifs

En s’inspirant de la nature, Symbiose Biomaterials a développé des adhésifs à base aqueuse, soit composés de polymères à base de L-DOPA soit de protéines naturelles.

Polymères adhésifs à base de L-DOPA

Il a été démontré que la molécule de L-DOPA (ou 3,4 -dihydroxy-L-phénylalanine) est à l’origine des capacités d’adhésion d’organismes marins comme la moule sur une grande variété de substrats solides.

Symbiose Biomaterials a intégré cette molécule dans des (co)polymères synthétiques bio-inspirés. Et, en jouant sur la formulation du copolymère, diverses colles à base aqueuse ont été mises au point qui permettent une adhésion, notamment en conditions humides.

Dans le copolymère, la L-DOPA permet non seulement l’adhésion sur une grande variété de substrats mais également d’apporter une cohésion à la colle grâce aux facultés de réticulation de ses formes réduite (catéchol) ou oxydée (quinone).

Protéines naturelles

Parmi les organismes marins, différentes espèces produisent des protéines adhésives qui ont déjà été caractérisées et dont les propriétés adhésives ont déjà été démontrées.

Symbiose Biomaterials travaille sur certaines d’entre elles, en particulier des protéines issues des moules et des vers tubicoles. Ces protéines peuvent être produites en bactéries et utilisées en tant que colles à base aqueuse.

Exemples de développements

  • Adhésion de substrats métalliques (acier, cuivre…)
  • Adhésion du verre et de polymères