Symbiose

Peptides spécifiques

 

 

La nature offre une grande variété de matériaux aux propriétés remarquables. La nacre en est un bon exemple. En effet, il s'agit d'un composite de protéines et de carbonate de calcium. Ces protéines sont capables de promouvoir et de contrôler la croissance du carbonate de calcium en liant spécifiquement les particules pour construire un assemblage hiérarchisé à la fois robuste et flexible.

En s'inspirant de ce concept, Symbiose Biomaterials travaille depuis plusieurs années sur des peptides spécifiques (ou GEPI pour Genetically Engineered Peptides for Inorganics). Ces peptides sont sélectionnés pour reconnaître et se lier spécifiquement à un substrat inorganique voire organique.

Exemples de matériaux visés :

  • métaux (Au, Ag, Pt, Pb,…),
  • oxydes métalliques (ZnO, Cu2O, TiO2, SiO2, Al2O3,…),
  • oxydes et sels (Cr2O3, CaCO3, Fe2O3,…),
  • semi-conducteurs GaAs, ZnS,…),
  • céramiques (hydroxyapatite, zéolites…),
  • polymères,
  • bactéries,
  • pesticides,
  • nanotubes de carbone…

En savoir plus sur l’identification de la séquence et sur la production

Applications (brevet en demande)

Ces peptides permettent la détection spécifique et éventuellement la séparation d’éléments chimiques (sur des surfaces planes, des poudres, des minerais…) en utilisant un procédé rapide, respectueux de l’environnement et industrialisable.

En savoir plus sur les applications de détection et de séparation

Avantages

Les peptides spécifiques offrent différents avantages comme outil de détection :

  • reconnaissance hautement spécifique

  • divers substrats potentiels

  • liaison réversible

  • procédé respectueux de l'environnement